AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
fermeture de tokyo nine ! le 16/04/17 !

Page 1 sur 1
Majo no takkyūbin.
tokyoïte : 18/03/2017 games : 21 pseudo : of. avatar : manacheu crédits : of.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

 une odeur de poisson | Dim 2 Avr - 22:05


L’être perdue, l’être enfermée s’évadant par d’une fenêtre le temps d’une éclipse, le temps d’un battement de cil. S’évader, juste une nuit, elles sont rares ces nuits, mais elles arrivent comme ça, on ne les retient pas. Peach fougueuse, Peach le cœur serré à l’idée de sentir le vent caresser son visage. Se faufilant dans les ruelles, elle vagabonde, donnant l’attitude d’un chien perdu, alors qu’elle sait où aller, elle sait toujours. Les endroits de défonce, les raves, c’est là qu’elle se dirige aveuglement. Pour se sentir loin, une fois encore,
pour oublier,
une fois encore. Parce que la vie « c’est de la merde », et qu’on croit plus aux « la vie est belle ». C’est beau quand on est enfant, inconscient, pure et innocent, quand on a pas à affronter l’horreur du monde, la cruauté d’autrui,
la vie c’est beau quand on est loin, très loin de la réalité. Quand les pensées divaguent pour nous laisser danser sur des mélodies inaudibles. Des mélodies qu’on entend pas, mais qu’on ressent, vibrante, s’infiltrant dans la chair et la bouffant tels des asticots affamés.
La vie c’est beau quand on est loin.
Alors ce soir, une fois encore, elle part dans ce lointain, les néons décolorant sa peau, cela lui donne l’allure d’un zombie.
Du chien au zombie.
Les pilules s’accumulent, traverses les organes, un geste répétitif, une accumulation importante, au point d’oublier la sensation du toucher. Tremblante, elle s’évade, une chaleur la prend au cou, et son corps entier n’est plus que souffrance. Péniblement elle avance, s’écrasant contre le sol à plusieurs reprises, les mains et les genoux écorchés sa quête vers l’inconnu continue.
Le temps s’est arrêté, ou accéléré, ses sens la trompe,
enfin elle est partie loin, mais beaucoup trop loin pour être rattrapée cette fois.
Ses mains rencontrent un mur humide et une odeur se dégage, ses poumons suffoquent, et son ventre se tord. À plusieurs reprises sa tête heurte la brique, elle délire, à quoi pense-t-elle ? Puis, dans un dernier coup sa tête s’arrête, se colle à la paroi, pour laisser un liquide nauséabond sortir de sa bouche. Elle glisse, pour finir par s’étaler sur le sol, tel un cadavre.


Revenir en haut Aller en bas
 
une odeur de poisson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Un gros poisson pour FG.... Cela vous tente ?
» Joe66 - vente illégale de poisson - 22/04/1457
» piranahs mangent un poisson rouge !!
» Forumactif ferme ses portes [Ce fut un Poisson d'Avril]
» La news de Paques! (et non, ce n'est pas un poisson d'avril, mais des oeufs/lapins en chocolat :D)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tokyo nine :: harajuku-
Sauter vers: